La pollution de l’air est la 3ème cause de mortalité en France

Le trafic automobile est l’une des causes majeures de la pollution de l’air qui nous empoisonne. Alors que personne ne nie que le changement climatique est là, à la CAPI les élus ont voté l’arrêt de mort de l’agence de mobilité, une association locale qui faisait, entre autres, la promotion du vélo et l’usage des transports en commun.

Si très peu de villes se sont engagées sur une sortie des véhicules diesel et essence c’est parce que l’action des responsables politiques reste insuffisante en matière de développement des alternatives à la voiture, comme le vélo, le co-voiturage et les transports en commun. Pire parfois ces mêmes élus autorisent l’installation ou l’agrandissement des zones commerciales qui génèrent un trafic routier supplémentaire.

Sur notre territoire la problématique est bien réelle :
– La pollution liée à l’autoroute A43 se répand au-delà de 400m de chaque côté de l’autoroute et cette pollution ne s’arrête pas à une frontière théorique !
– La zone logistique est traversée par des milliers de camions
– Les zones commerciales qui attirent de plus en plus de visiteurs capables de faire des centaines de Km
– La grande proximité de l’aéroport et des autoroutes qui permettent d’y accéder A43 / A42 / A432 /A6 / A7 / A46)

Et pour Villefontaine demain c’est, après la destruction de la moitié de l’ex-Casino, une voie de plus réservée aux voitures qui entreront dans le centre-ville (sans pouvoir vraiment en ressortir). Il faut au contraire préserver et beaucoup, beaucoup plus végétaliser le Centre de Saint Bonnet pour contenir la hausse des températures des années à venir.

La pollution de l’air est aujourd’hui une véritable urgence de santé publique.
Et le trafic routier est en grande partie responsable !

Pour améliorer la qualité de l’air, il faut de toute urgence développer les alternatives à la voiture individuelle et restreindre la circulation des véhicules les plus polluants, diesel et essence.

C’est pour cette raison que j’ai signé l’appel de Greenpeace
Mobilisons-nous pour pouvoir bouger et respirer librement,

https://www.greenpeace.fr/delair

2 Réponses so far.

  1. broche marc dit :

    la sortie des véhicules polluants dans les villes est une bonne chose en soi; néanmoins, nombre d’usagés s’en trouvent pénalisés faute de transport alternatifs , d’horaires et/ou de destination souvent inadaptés ou ne correspondants pas aux « besoin »; il y a les familles à revenus modestes qui ne peuvent envisager un changement de véhicule moins polluant et d’autres situations pénalisantes……..il faudrait aussi parler, mettre « en valeur »et agir ou réagir face à la pollution aussi importante qu’est celle des transports routiers (alternative ferroutage mais on créerait du chômage ) , celle des transports maritimes (il est vrai qu’au large, on ne voit plus les cheminées cracher leur « venin »), celle des avions (mais là encore, à part au décollage, on ne voit plus de fumées dans le beau ciel azure et encore moins quand il est gris….) celle des engins de TP (polluants à souhaits, mais pour la bonne cause puisqu’ils permettent là encore de faire travailler des hommes et des femmes) et tant d’autres passées sous silence……
    alors , tant qu’on ne parlera pas de ce scandale et qu’on ne fera rien pour le stopper, la « pollution » aura encore de beaux jour devant elle avec toute l’hypocrisie du système qui la caractérise et la complicité oh! combien rentable des lobbys; pour ma part, n’ayant pas les moyens de rouler « non polluant », mis à part la trottinette et le vélo, je continuai de rouler « Diesel », sachant qu’en plus, une étude récente dénonce la pollution aussi importante -voir plus pour certains modèles- des véhicules à essence!!!! alors, on fait quoi ??????

    • Fred dit :

      Il faut associer tous les citoyens à une réflexion large à l’échelle de la ville et de l’agglomération. La plupart des déplacements sont font au sein de la CAPI. En multipliant les solutions de transports (doux, propres et collectifs, covoiturage…) on donne la possibilité à tous de se déplacer à moindre coût.
      A ceux qui n’en ont pas les moyens en premier lieu mais on offre aussi une solution plus propre à ceux qui souhaitent conserver leur véhicule mais peuvent parfois utiliser un autre moyen de transport pratique et souple.
      Enfin il existe aujourd’hui des solutions innovantes de captation et transformation des polluants à installer en ville. Je pense que c’est à ceux qui favorisent le transport pour faire de l’argent (!) de payer ces systèmes qui profiteront à tous. (https://stopmensonges.com/daan-roosegaarde-veut-transformer-la-pollution-de-pekin-en-diamants/)

Réagissez